LA SPONDYLOLISTHESIS

                             
Bonjour à toutes et à tous,
Aujourd’hui je vous parle d’une pathologie appelée « spondylolisthésis ». Vous trouverez ci-dessous le témoignage de Mélanie que je suis en Yogathérapie pour cette pathologie, ainsi que sa radio en PJ.
Il s’agit d’un glissement de plusieurs vertèbres vers l’avant ou vers l’arrière. Cette pathologie se diagnostique avec une radio ou IRM (demander une radio ou IRM de la région lombo sacrée avec vue de profil). Les symptômes sont ceux d’une lombalgie et/ou sciatique mais plus accentués. Cela affecte seulement les vertèbres L4/L5/S1.
Quelle pratique donner à la personne concernée. Bien sûr il faut voir la personne, l’observer statiquement et lui proposer des asanas adéquates pour regarder comment réagit son corps. Du point de vue des postures, d’une façon générale, il faut plutôt donner des postures allant vers le statique et de la respiration. Pour tout glissement des vertèbres vers l’avant, il faut donner des extensions arrière et pour tout glissement vers l’arrière il faut donner des flexions avant.
Pour les personnes concernées, n’hésitez pas à me contacter. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi lire le témoignage de Mélanie ci-dessous (le glissement de ses vertèbres L4/L5/S1 est vers l’arrière):
« Il y a deux ans on m’a diagnostiqué une spondylolisthésis avec une lésion des isthmes vertébraux et un début de hernie discale.
En français dans le texte cela signifie que le bas de ma colonne vertébrale forme un S (comme on le voit sur la radio), que ma cambrure est très (trop) prononcée et que cela cause un tassement au niveau des lombaires et un pincement au niveau du nerf sciatique.
Si vous avez déjà souffert d’une sciatique vous devez vous souvenir de la douleur que cela provoque ? C’est avec cette douleur que je vis, au quotidien.
Une douleur intense et invisible qui se transforme parfois en véritable cauchemars. Lorsque je suis en crise j’ai l’impression d’avoir un pic à glace planté dans chacun de mes fessiers.
Chez certaines personnes la spondylolisthésis passe inaperçue et n’est même pas douloureuse. Je n’en parle pas, ou très peu mais chez moi la douleur peut s’avérer aussi insupportable qu’handicapante.
Au quotidien, cela signifie que j’ai dû faire une croix sur le footing. Marcher ou rester debout plus de 30 minutes consécutives est devenu insuportable tant la douleur qui en résulte est forte. Dimanche, après 3h debout pour la commémoration du centenaire, je ne pouvais plus m’asseoir 😓
J’ai l’interdiction formelle (bien que très difficile à mettre en application au travail) de porter des charges lourdes. Les seuls sports qui me sont autorisés sont le vélo et la natation.
Cette douleur, j’ai appris à la gérer, à l’apprivoiser. Je sais ce que je peux ou ne peux pas faire. Mais parfois lorsque la crise inflammatoire arrive je me sens démunie, il y a des fois où le simple fait de m’asseoir ou me lever est une torture.
Ma yogathérapeute m’a donc prescrit une séance de yoga adaptée à ma pathologie dans le but d’empêcher qu’elle ne s’aggrave. Cette séance est extrêmement simple et dure 10 minutes, méditation comprise. Elle vise à inverser le tassement de mes lombaires. Non seulement elle me soulage en cas de crise mais elle pourra, à terme, et si je pratique de manière régulière, peut-être même inverser légèrement le glissement.
J’avais envie de partager cela avec vous parce que… Oui ! Le yoga peut soigner ! Il peut être une aide précieuse pour venir à bout de troubles physiques et psychiques et peut se montrer un accompagnement précieux en cas de pathologies plus importantes.  »
🙏🙏🙏
NAMASTE.
Pour prendre rendez-vous, contactez-moi sur auxportesduyoga60@gmail.com ou en cliquant sur ici.
Au plaisir, Chrystèle
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *