Le ghee ou « beurre clarifié » est le beurre dans lequel on a éliminé l’eau qu’il contient, le lactose et la caséine. Ces deux dernières provoquant souvent des intolérances, le ghee est donc bien toléré par les personnes ayant une inflammation au niveau intestinal.

Je ne répèterai jamais assez l’importance de consommer du gras et du bon gras ! L’ayurveda (médecine indienne) considère le ghee comme la matière grasse la plus intéressante qui soit et ce pour tous les profils (doshas).

Les indiens utilisent le ghee dans l’alimentation, sur la peau pour des massages, brûlé pour purifier l’air, … ce liquide est une des plus grandes richesses de l’ayurveda.

Les bienfaits du ghee :

  • Bénéfique pour les intestins car il contient un acide butyrique, un acide gras à chaîne courte peu présent dans les aliments, qui participe à ré-équilibrer la paroie intestinale. Donc bénéfique pour les personnes qui ont la maladie de Crohn, le syndrôme du colon irritable, ou l’intestin poreux par exemple. Il joue aussi un rôle positif dans le transit.
  • Bénéfique pour le feu digestif (agni) : il participe à calmer Pitta (feu digestif en excès) et apaise Vata (feu digestif à tendance inverse), tout en étant relativement neutre pour kapha. Il augmente donc la fonction d’assimilation de Samana (système digestif).
  • Une teneur en vitamines A, D, E
  • Il contribue à soutenir notre système immunitaire
  • Il se conserve longtemps
  • Résistant à la cuisson et à haute température

La préparation du ghee :

Il faut compter environ 30 min à 1 heure et il faut surveiller régulièrement la cuisson. Voici la façon dont je prépare ce beurre clarifié :

  • Acheter 1kg de beurre bio doux (pas ou peu salé), le couper en gros morceaux que l’on place dans une casserole
  • Faire fondre à feu très doux, ne pas mettre de couvercle
  • Enlever l’écume qui commence à se former à la surface au bout de 15-25 minutes, avec une passoire fine ou une cuillère en bois. On retire doucement la mousse qui se forme à la surface au fur et à mesure (ce sont les protéines de lait)
  • Une fois qu’il n’y a plus de mousse qui se forme au-dessus, le ghee est prêt ! Il reste un joli liquide doré et transparent, d’où le surnom de « l’or de l’ayurveda »
  • Le liquide est encore très chaud, donc avec beaucoup de précaution, transvaser le dans un bocal en le faisant passer une dernière fois dans une étamine à coton pour enlever les derniers morceaux de mousse restant.
  • Attention à ne pas verser le dépôt blanchâtre qui est collé dans le fond de la casserole !
  • Laisser refroidir le liquide jusqu’à ce qu’il se fige et ensuite fermer le couvercle.
  • Conserver plusieurs mois à température ambiante (éviter le frigo qui diminue ses propriétés, notamment anti-vata)

Il ne reste plus qu’à déguster !