SANTOSHA Le Contentement

 

SANTOSHA ANNUTTAMAH SUKHALABHAH

Par le contentement s’obtient le bonheur suprême (chap. 2.42 des Yoga Sutras de Patanjali)

 

Le contentement provient du bien-être de l’esprit. Il favorise une vision positive de tout être, de toute situation alors que les frustrations s’accompagnent d’une comparaison portant aux regrets, à l’agitation de l’esprit et à la souffrance. Ne voir que ceux qui possèdent davantage et ignorer ceux qui nous envient est la source d’un perpétuel mécontentement. Santosha, veut dire le contentement, c’est à dire garder une certaine paix en nous malgré tout ce qui peut arriver dans notre vie.

Patanjali nous présente le secret du bonheur. Cela semble si simple! Pour être heureux, il suffit d’accepter chaque chose, situation ou personne telle qu’elle est et telle qu’elle n’est pas.

Dans le Yoga, Santosha fait partie des 5 Niyamas qui décrivent les attitudes que l’on adopte envers soi-même.

Sur le tapis de yoga, on pratique Santosha en acceptant son manque de mobilité, d’équilibre ou de force dans une posture tout en explorant cette limite pour la repousser en douceur (Ahimsa), sans se leurrer (Asteya) et sans aucune attente (Aparigraha) mais avec beaucoup de détermination (Tapas).

Dans la vie quotidienne, la pratique de Santosha implique d’abord de renoncer à se considérer comme la victime des circonstances extérieures en prenant l’entière responsabilité de notre réaction aux situations (de toutes façon, c’est la seule partie sur laquelle nous avons le contrôle!).

Cela n’implique pas pour autant que l’on doive se résigner à croire que l’on est né pour faire de petites choses ou avoir tout le temps des soucis et à tolérer des situations inacceptables. Cela signifie simplement accepter et apprécier ce que nous avons et ce que nous sommes déjà.

Pour ma part, depuis que je pratique les différents outils proposés par le yoga, j’ai vraiment évolué et changé mon regard sur la vie, que ce soit ma vie intérieure ou mon environnement extérieur avec lequel j’interagit 🙂.

Namasté

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire